L'évidence amène au constat suivant :


Le métier de pharmacien ne cesse depuis de nombreuses années d’évoluer. Ce métier évolue vite mais pour certains titulaires trop vite. Nous ne nous sommes jamais autant aperçu que les matières abordées au cours des 6 années universitaires n’étaient pas adaptées à l’évolution du métier . Autant sur le plan de la Comptabilité, de la Gestion de trésorerie que sur le Management par exemple. C’est avant tout pour cette raison que beaucoup d’entre eux ont la sensation d'être isolé. Le développement des groupements est certainement la preuve de ce sentiment d’isolement.

Cependant, le rapprochement avec un groupement et le croisement d'intérêts que ce dernier impose ne développent pas toujours les principes d'autonomie et d'indépendance si cher au titulaire.

En ce qui me concerne, je suis là pour redonner une place centrale au titulaire au beau milieu de ses nombreux partenaires ; qu'ils soient groupements, grossistes, banques, expert-comptables et autres.. Et par voie de conséquence, de redonner les « clefs » de la Connaissance de la pharmacie à Son Titulaire.

Gérard Carrasco